vendredi 24 avril 2015

mardi 14 avril 2015

Des ratons-laveurs et un chanouille.

L'avantage de faire soi-même des illustrations, c'est de pouvoir changer souvent la déco des murs ( et aussi de pouvoir travailler en pyjama des fois, mais c'est une autre histoire ). Aujourd'hui, c'est déco ratons-laveurs. Du coup ça nous fait trois ratons-laveurs à la maison. Ces deux-là et mon chanouille qui aime bien tremper ses croquettes dans son bol d'eau à l'occasion ( mon chat, ce boulet ).

Je vous embrasse les loulous.



lundi 23 mars 2015

Mon lapin et mon ours dans deux très belles sélections ( danse de la joie ) !

Une semaine qui commence sous les meilleurs auspices avec la sélection de deux de mes affiches sur le splendide blog Et Dieu créa et sur le très joli site Babayaga que j'adore. Merci infiniment pour cette sélection qui me touche beaucoup.

Ma maman lapine et son petit à rayures et mon ours à la manière de et son anatomie un poil ( de peluche ) spécial.
Vous pouvez les retrouver bien entendu dans ma boutique en ligne.

Je vous souhaite une très belle semaine pleine de soleil les petits choux.




http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-l-ours-en-peluche

samedi 14 mars 2015

Nouveautés mars 2015.

De nouvelles affiches disponibles dès maintenant dans la boutique en ligne ( livraison à partir du 26 mars 2015 ). Un ours qui fait même pas peur, une maman raton-laveur et son bébé, un peu timides mais très curieux quand même, un dicton de mon cru sur mon addiction favorite tout à fait d'actualité à quelques semaines des fêtes de Pâques, et une déclaration d'amour parce qu'il n'y a que ça qui vaille la peine. J'espère qu'elles vous plairont.

Et n'oubliez pas la remise spéciale Pâques sur les lapins et les cocotes dans la boutique.


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-amour-pas-mieux


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-je-mangerais-bien-un-tout-petit-carre-de-chocolat


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-les-ratons-laveurs


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-l-ours-en-peluche

vendredi 13 mars 2015

Les cocotes et les lapins de Pâques. Remise spéciale.

Pâques arrive, et avec lui son cortège de poules, poussins, lapins et autres créatures. Pour le fêter avec vous, les affiches de La vilaine petite cocote ainsi que les affiches et les coussins lapin sont remisées - 20 % dans la boutique en ligne. Vous avez jusqu'au 20 mars 2015 minuit pour bénéficier de cette remise. Et je rappelle que la livraison est gratuite toute l'année sur les coussins lapin ( valable pour la France uniquement ).



http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-la-vilaine-petite-cocote


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche-lapin-super-heros


http://www.laptitemadeleine.com/product/affcihe-le-lapin-a-rayures


http://www.laptitemadeleine.com/product/affiche


http://www.laptitemadeleine.com/product/coussin-de-decoration-grand-modele

mercredi 11 mars 2015

On ne jette rien ! Des perles dans une vieille caisse.

A la maison, ceux qui me font la joie de me suivre ici le savent, la récup' est une règle que l'on essaie de respecter au maximum. Puisque pour l'instant, je ne peux pas vous montrer mon travail en cours, j'ai décidé de partager ici quelques petites idées de récup' dans une rubrique que j'aimerais pérenniser: On ne jette rien ! ( référence assumée à cette pub des années 80 qui me sied comme un gant ). Rien de spectaculaire mais des petites astuces qui permettent de recycler, tout en se facilitant le quotidien et en s'amusant aussi.

Aujourd'hui le rangement des perles Hama.

Les perles Hama, comme beaucoup d'entre vous, on en est fan à la maison. Pour les ranger à l'abri de la poussière dans un endroit facile d'accès et de manipulation pour ma fille, je les ai stockées dans des petits pots en verre (règle de base, ne pas jeter les contenants en verre du commerce, ils sont réutilisables à l'infini), eux même rangés dans une vieille caisse à bouteilles d'Orangina récupérée dans les encombrants d'un restaurant qui faisait le vide. J'ai cousu un petit pan de tissu, chiné pour quasiment rien, et en ai recouvert la caisse pour protéger les perles de la poussière. La caisse se glisse facilement sous un meuble pour ne pas encombrer l'espace.

Et nous voilà au taquet pour fabriquer des lapins, des chiens, des poneys magiques et des arcs-en-ciel.

Bien entendu, ça fonctionne avec tous les microscopiques zigouigouis en vrac de nos marmots dont on ne sait jamais quoi faire :-)

Voilà, j'espère que cette petite idée rangement-recyclage vous a plu et qu'elle vous donnera des idées.

Je vous souhaite une très belle fin de journée les p'tits choux.









 



Je regrette de ne pouvoir sourcer les modèles présentés sur la photo. On en trouve plein la toile mais c'est mission impossible pour remonter jusqu'à la source tant le lien est repris sans citer l'auteur. Dommage.

jeudi 5 mars 2015

La patience.

Je suis si absente par ici ces dernières semaines qu'il faut que je vous parle un peu pour vous dire. Enfin vous dire... pas vraiment en fait. Parce que je ne peux pas. Oui je sais, je suis une super grognasse ! Je frétille d'envie de partager avec vous, mais c'est un travail de longue haleine que j'ai commencé et qui n'a de sens que si je vous le montre achevé. Le décès de mon père il y a presque deux mois a bousculé ma vie. J'imagine comme pour chacun d'entre nous. Ça sonne comme un bon vieux cliché mais c'est quand même vrai que ça remet les idées en place sur le temps qui passe blablabla. Enfin moi, ça m'a un peu remis les idées en place. Et j'ai donc finalement trouvé certaines de mes vieilles tergiversations bien inutiles. Tristement inutiles. Alors je les ai bazardées.

Me voilà donc en plein boulot. Une nouvelle façon de travailler mais l'enfance plus que jamais au coeur de ce travail. En plus grand... et en moins plat :-)

Il y aura quand même quelques nouvelles affiches dans les semaines qui viennent. Je vous dirai ici même dès qu'elles seront arrivées.

Je vous embrasse mes petits choux et j'espère que vous tous allez très bien.

En attendant, je vous laisse un peu...


Carte postale disponible dans la boutique en ligne

mardi 10 février 2015

Lapinous en soldes !

Pour la dernière semaine, les lapinous sont soldés -20% ici. Offre disponible jusqu'au dimanche 15 février 2015. Et je rappelle que la livraison en France est offerte toute l'année sur les lapins. Si vous avez besoin de câlins, c'est le bon moment !



Je te vois...

lundi 2 février 2015

Trompe l'oeil.

Avant que janvier n'apporte son cortège de drames nationaux et personnels, j'avais décidé de partager avec vous plus souvent ce qui constitue ma bulle. Février est enfin arrivé et j'inaugure la série avec ma cuisine.

Ici, les vieux jouets ont aussi trouvé leur place comme dans tout le reste de l'appartement. Et plutôt que de les mettre dans une vitrine, alignés en rang d'oignons comme des vieilles reliques (tristitude niveau 12), je les ai installés sur deux étagères. Les ustensiles des grands côtoient les ustensiles des petits. Il n'y a ( presque ) pas de différence entre le monde des adultes et des enfants et le ludique est la règle, ce qui est un bon résumé déco de ma maison. Pour les étagères comme pour la majorité des choses chez nous, la récup' a fait des miracles; ce sont deux rallonges d'une petite table en formica, bois et zinc, trouvée dans la rue, dont il manquait le plateau principal. En l'état, la table était inexploitable, mais elle a rejoint néanmoins le bric-à-brac de notre cave en attendant d'avoir une idée de recyclage. C'est chose faite désormais pour les rallonges qui ont trouvé une deuxième vie. Les jouets quant à eux sont un mélange des miens de quand j'étais enfant et de trouvailles au gré de chines ou d'encombrants.

J'espère que l'astuce de recyclage des rallonges en étagère vous aura donné des idées de déco chez vous et que la dînette intégrée comme de vrais ustensiles dans le décor vous aura plu.

A très vite.

Je vous embrasse.











vendredi 30 janvier 2015

20 jours.

20 jours. Ça fait 20 jours qu'il est parti. Ma tête a bien du mal à accepter. Elle me joue des tours. Au troisième jour, j'ai failli l'appeler au téléphone. J'étais sur le canapé, j'avais envie de pleurer et puis ma tête m'a dit qu'il fallait l'appeler. Ça dure une fraction de seconde ce genre de truc. Parce que bien entendu, je ne suis pas dingue et je sais bien qu'il ne répondra plus jamais au téléphone, mais il y a eu cette fraction de fraction de seconde où ma tête a oublié... ou peut-être mon coeur, je ne sais pas bien.

Et puis il y a les sensations. Immédiatement, j'ai été submergée par des sensations. Tout est remonté comme ça, d'un coup. Les bruits, les odeurs, tout. Le bruit de la porte d'entrée suivi du cliquetis des clés qui s'entrechoquent sur le porte-clefs quand maman rentrait du marché ou que tu venais d'aller chercher ton journal dans la boîte à lettres. Le bruit de l'interrupteur. De chaque interrupteur. Ceux  de ma chambre et du couloir qui claquaient, celui du salon plus discret. Celui de la cuisine... non, celui de la cuisine s'est effacé, ma tête me joue des tours. Et puis les vibrations métalliques de l'escalier en colimaçon. Le grincement de la vieille armoire. L'odeur de la cave. L'odeur de la boîte à asticots pour la pêche, pestilentielle, inoubliable. L'odeur de la cuisine de maman. Et puis les roses du jardin, le pied de lavande, les groseilliers, la salade fraîchement cueillie, les tomates biscornues, les haricots verts, les goélands là-haut dans le ciel, les tourterelles qui me réveillent le matin, la girouette qui danse, les crêpes du marché à peine achetées déjà dévorées, la pêche à la crevette dans les rochers, le sable sous les pieds, les rouge-gorges, les chats, la petite pluie fine, le soleil du soir sur la mer, les Glénans là-bas au loin, les vieilles pierres de Vauban, la tempête, les hortensias devant la maison, ton eau de toilette dans la salle de bains... tout.

Il viendra sûrement un temps où je pourrai regarder une photo de l'océan, de ton océan sans pleurer. Et aussi où cette boule, là dans ma gorge, partira. Cette salope de boule de chagrin.










mercredi 7 janvier 2015

Le chagrin.

7 janvier 2015, ma main a beaucoup tremblé et mes larmes beaucoup coulé...



Soldes hiver 2015.

Il n'y a pas systématiquement de soldes chez La p'tite Madeleine. Cet hiver, il y en a un peu. Une sélection d'affiches soldées à - 20%. Il n'y aura pas de remise supplémentaire et ça ne durera pas 5 semaines, alors retrouvez les dès maintenant dans ma boutique en ligne.
 

http://www.laptitemadeleine.com/category/soldes-20

jeudi 18 décembre 2014

Papier cadeau A4 à télécharger.

Pour les petits cadeaux de dernière minute ( genre la petite boîte de Playmos achetée à la barbare au dernier moment et "yapludepapierjevaisdécéder"), je vous propose de télécharger ces trois modèles de papier au format A4 et d'imprimer les pdf. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur le lien.

Je vous souhaite un bon empaquetage !

Ces pdf sont en téléchargement libre et gratuit mais ils ne sont pas libres de droit et restent ma propriété. Toute reproduction pour un usage commercial est donc interdite. Merci d'avance :-)



Papier cadeau ours


Papier cadeau gris ronds blancs


Papier cadeau vert ronds crème



lundi 1 décembre 2014

Un an.

Un an. Un an de larmes. Un an à essayer d'accepter que non il n'y en aura pas de deuxième, jamais. Un an à se dire que son ventre est tout sec et que les bébés ne veulent plus s'y accrocher et qu'il faut bien l'intégrer nom de dieu car la vie continue. Un an de rêves récurrents magnifiques pleins de bébés sublimes et de réveils cauchemardesques avec le ventre désespérément vide. Un an à essayer de ravaler mon chagrin à chaque dessin de ma fille avec " la grande fille, la moyenne fille, la petite fille maman ". Un an à essayer de ne pas souler les copines avec ça. Un an d'une solitude à botter le cul.

Mais des rires quand même. Je vis avec des clowns, c'est ma chance. Un vieux clown de 40 ans et des miettes de biscotte, imitateur doué, prêt à tout pour m'arracher un sourire, et un petit clown de 6 ans et des miettes de gâteau au chocolat, prête à tout pour me faire rire. Un an de chatouilles, d'imitations en tous genres, de grimaces et d'histoires de saucisses qui parlent dans un four à micro-ondes. La vie qui continue.

Effet inattendu de tout ça, mon calendrier interne en est tout tourneboulé. La nouvelle année commence désormais le 1er décembre pour moi. Je vous souhaite donc une belle et douce année. Avec de l'amour et des joies, petites et grandes, dedans. Je vous embrasse mes loulous.

dimanche 16 novembre 2014

Les grandes affiches... et leur petite histoire.

Il y a toujours une histoire derrière mes affiches. Oh, de la petite historiette de rien du tout, un souvenir d'enfance, un mot de ma fille, un animal que j'aime, des petites trucs du quotidien, bref, les petites choses de ma vie...
Prenons l'exemple de l'ours. Mon ours à moi de quand j'étais petite, je l'ai perdu dans un déménagement quelques mois avant la naissance de ma fille. Le truc stupide, la boulette, j'ai confondu deux cantines et ai laissé la bonne sur le trottoir, pleine de mes peluches d'enfance préférées, et ai gardé la mauvaise, vide de mes souvenirs. Drame. Voilà, j'ai abandonné Martin, mon vieil ours, sur un trottoir. Et du coup, j'ai été orpheline d'ours en peluche. Là, ça me fait un pincement désagréable en haut à gauche, et une petite boule dans la gorge, rien qu'à l'écrire.
Les ours en peluche, j'en mettrais partout si je ne me raisonnais pas. 




Pour les deux autres affiches, c'est une autre histoire. Les animaux, c'est une histoire d'amour familiale. Chacun d'entre nous en est dingue à la maison et il ne se passe pas un jour sans que nous devisions très sérieusement ou pas sur le sujet. Naturellement, ils tiennent une place importante dans mon travail et cette fois-ci j'avais très envie de dessiner des animaux et leurs petits. Les ratons laveurs, c'est parce que j'avais une brosse en forme de raton laveur quand j'étais petite (si ça existait dans les années 70 !), et que je rêvais d'en adopter un. Pour me situer question raton laveur, je suis celle qui peut se remettre en boucle 100 fois la vidéo du raton laveur qui vient piquer les croquettes du chat et se tire sur ses p'tites pattes arrière, à voir ici. Le raton laveur, ça a l'air timide et craintif comme ça, mais c'est un genre qu'il se donne. En fait, il te fait croire qu'il est craintif pour mieux venir piquer les croquettes du chat. Il te fait ses petits yeux tout malheureux et bim tu te retournes, il t'a piqué ton pépito. D'où le raton laveur caché derrière le cadre. En fait, c'est juste un raton laveur qui veut te piquer ton goûter. Et pour ceux qui se demandent ce que peut bien vouloir dire l'inscription Procyon lotor, c'est raton laveur en latin. Parce que que ça fait quand même classe dans la cour de récré de balancer aux copains: " Et ben toi, tu sais même pas dire raton laveur en latin ! ". Le latin c'est un peu comme une langue magique, j'aime bien l'idée que les enfants se l'approprie et joue avec.




 Pour les manchots ( je rappelle que ce sont les papas manchots qui couvent les oeufs et s'occupent des bébés manchots pendant que maman manchot va chez le poissonnier ), j'avais envie de quelque chose de très minimaliste pour mettre en évidence les courbes incroyables de leur corps. Et puis j'adore que les papas s'occupent aussi de leurs petits.




Voilà, les affiches vont arriver progressivement dans la boutique en ligne, elles seront dans un format 50 x 70 cm  parce que j'avais très envie de travailler enfin sur des plus grands formats. J'espère que vous les aimerez.

A très vite.

Et merci à vous d'être là...

mercredi 8 octobre 2014

Affiches, frais de port offert jusqu'au 17 octobre 2014.

De nouvelles affiches arriveront dans la boutique début novembre ainsi que les coussins lapins qui feront leur retour. Pour patienter et pour me faire pardonner ce si long silence, les frais de port sont offerts sur les affiches format A3 ou 30 x 40 cm jusqu'au 17 octobre minuit avec le code promo OCTOBRE ( Pour la France uniquement ).

A tous ceux et celles qui m'ont envoyé des mails ces dernières semaines et à qui je n'ai pas encore répondu, je vous supplie de me pardonner, je n'ai vraiment pas eu le temps. Je vous montre très vite pourquoi ( genre la semaine prochaine :-). Je vous donne un petit indice en dessin...








dimanche 21 septembre 2014

Un accident.

 En préambule, amateur d'hémoglobine et de drame urbain passe ton chemin, j'ai ma dose. Les qui s'arrêtent pour se faire un petit shoot de frissons sur le compte d'un gamin hurlant, ceux qui téléphonent à leurs potes pour leur raconter et prennent une tite photo comme ça discret mais en fait non ça se voit quand même, je leur ferai bien faire un petit stage à Garches pour vider les bassins des accidentés graves de la route. Allez, bon vent !

J'en viens au fait. Cette semaine, j'ai vu un enfant et son papa voler au dessus d'une voiture et retomber avec une violence inouïe sur le bitume. Je ne sais pas comment le dire autrement; il peut y avoir une complaisance à décrire l'effroi et je ne veux pas. Alors pas de suspens pourri, ces deux là ont eu, dans ce fracas assourdissant de tôle qui n'annonçait que le pire, une chance comme on n'en a qu'une fois dans la vie, insolente. Des blessures certes mais si peu au regard de la violence du choc. Rien de vital, rien qui ne laissera, une fois guéri, de séquelles physiques. La peur, c'est une autre histoire.

Petit point sécurité fraîchement empirique:

- Tu empêcheras un accidenté de la route d'enlever son casque même s'il te supplie pour ça. Tu te contenteras de lui soulever doucement sa visière qu'il puisse respirer et de détacher sa sangle.

- Tu ne conduiras pas ton scoot ou ta moto en claquettes ou en tongs. Jamais. Ici les tongs ont explosé sous le choc et les pieds ont morflé.

- Tu auras une mentonnière à ton casque et a fortiori celui de ton enfant aussi.

- Ton enfant aura des protections adéquates pour protéger son petit corps encore plus vulnérable que le tien je le rappelle. Le jean n'est pas une protection. Là, c'est un tibia qui n'a pas résisté.

- Même si la loi autorise le transport des enfants en deux roues motorisés, il n'est pas inutile de rappeler que les traumatologues le déconseillent fortement aux enfants en dessous de 12 ans. Et si la loi ne rend pas obligatoire le port d'un matériel de protection, a fortiori pour les enfants, c'est que la loi est insuffisante. Je sais que les consignes de sécurité et interdictions en tous genres, qui ont tendance à se multiplier comme les petits pains, sont vécues parfois comme liberticides par certains, sans omettre le coût qu'elles engendrent. Mais c'est sans doute parce qu'ils n'ont pas vu voler un enfant par dessus une voiture comme un pantin désarticulé.




Voilà, a priori, ils vont bien.  Nous aurons très probablement bientôt des nouvelles. Nous en espérons de bonnes.














mercredi 13 août 2014

Affiche cocotes en papier ( ou la vilaine petite cocote ).

C'est bientôt la rentrée ! Et bientôt le temps des cocotes en papier ! Une nouvelle affiche à paraître en format 30 x 40 cm disponible début septembre dans la boutique.




lundi 11 août 2014

Retour.

Elles sont passées aussi vite qu'une averse d'été. Les vacances sont finies. Le ciel a souvent été gris mais le pays de mes vacances où j'ai planté mes racines n'a pas besoin du bleu du ciel pour être beau. Je vous emmène avec moi y faire une petite promenade...


Là-bas, la couleur mint n'a jamais cessé d'être à la mode depuis les années 60...




Là-bas, les vitrines sont vides et les enseignes n'indiquent plus rien que les souvenirs d'un passé prospère...






Là-bas, on ne sait jamais si les fenêtres et les portes, souvent closes, dissimulent des habitants invisibles ou les vestiges d'un passé en ruine...
 













Là-bas, les murs crient leur résistance à un monde qui dévore les hommes et leur histoire...

 
Et puis, parfois, une fenêtre ou une porte s'ouvrent. Deux chats paressent sous le soleil timide, le linge qui sèche fait une ombre au-dessus du vieux banc, un enfant joue derrière le vieux rideau fatigué. La vie est toujours là; les enfants et les chats savent mieux que nous la célébrer.